Artiste installée à Paris, Marie-Edith Charni-Robinne travaille sur la représentation des territoires et les possibilités offertes par les cartes comme outils de création et compréhension de notre société et environnement. Diplômée en 2019 de l'École nationale d’art (ENDA), elle définit la carte comme une boussole qui assure le déplacement. C’est à partir de la carte routière, support de ses œuvres, que l’artiste a mis en place une expérimentation de la pérégrination qui relie un passé, un présent et un futur. 

 

Chaque œuvre reprend un territoire donné qui présente toutes les possibilités de parcours et de cheminements, donnant ainsi une multiplicité de manières d'expérimenter le monde. Cette diversité est représentée dans la façon dont l’artiste intervient sur la carte, avec des fils de couleurs qui tissent des chemins, des réseaux, des parcours. 

Marie-Edith Charni-Robinne crée de nouveaux paysages qui transcrivent une forme de déplacement entre le monde du dedans et celui du dehors. Les éléments reconnaissables de la carte viennent chercher le public, tout en lui offrant la possibilité de choisir le fil qu’il souhaite suivre selon ses propres référents et son expérience du territoire que l’artiste met en scène. 

Psychanalyste de formation, Marie-Edith Charni-Robinne sait par expérience que ce sont nos représentations internes qui construisent notre monde.. La frontière joue donc un rôle particulier. Elle nous permet de nous différencier de l’autre et du monde. Elle est aussi l’expression d’un désir, celui d’aller au-delà, de transgresser. C’est dans la porosité des concepts que prend place l’invitation au voyage de Marie-Edith Charni-Robinne.

Oeuvres présentées 

ME charnirobinne2.jpg
ME charnirobinne3.jpg
Le souffle sur le mur.jpg
ME charnirobinne.jpg

Crédit Photos : Dupif Photo Labo

Confinement - la sagesse.jpg
  • RSS - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle