Rahma Naili est une artiste plasticienne diplômée de l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis (master de recherche en arts plastique en 2016). Elle choisit la gravure comme discipline principale mais pratique également le dessin et la peinture. Sa démarche artistique repose sur une esthétique de la fragilité où elle cherche à atteindre ce qui reste caché derrière les apparences, l'âme des objets et des personnes qui l'entourent. Elle utilise le papier pour transmettre la part d'éphémère qui habite chacun de nous, lui faisant subir toutes sortes d'expériences (collage, peinture, gaufrage, gravure, impression, ...) à l'image de celles que chaque personne traverse dans la vie. 


Rahma Naili envisage se déplacer et traverser les frontières pour bien mener cette recherche de l’âme des objets et des personnes. Se nourrir de la diversité culturelle et des apprentissages que l’autre peut nous proposer. C’est ainsi qu’elle découvre que le monde n’est pas parcouru par tou.te.s de la même façon. Notre déplacement est limité et surveillé. Partant sur ce constat, Rahma Naili développe une série qui questionne les limites et frontières qui nous sont imposées. Elle s’interroge également sur ce que nous laissons derrière, ce qui disparaît, quand on traverse ses frontières. Elle nous présente ainsi des histoires et récits partagés sur le déplacement.


Un lien intime relie le travail de Rahma Naili et sa vie. Ses dernières oeuvres pour l’exposition Frontières reflètent les obstacles auxquels elle s’est confrontée cette année : être une artiste étrangère émergente en France, l'enfermement du confinement, la contrainte de créer avec les matériaux à sa disposition. L’oeuvre Piège regroupe tous ces questionnements et nous ramène à nos propres interrogations intérieures. 

Oeuvres présentées 

1603363402648.jpg
1603363089579.jpg
IMG_5027.HEIC
  • RSS - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle