Musicienne et danseuse de formation, Juliette Baigné perfectionne sa pratique du dessin et de la gravure pendant ses études de scénographie à l’école des Arts décoratifs. Cependant, la danse reste vitale dans sa pratique, la poussant même à faire un échange à Buenos Aires. Cet attrait la mène à donner une place centrale au corps dans sa pratique, pour ensuite pousser la réflexion jusqu’à développer une recherche artistique qui s’interroge sur tout le vivant. 

 

Artiste visuel, scénographe et performeuse, Juliette Baigné consacre sa pratique à l’idée que tous les êtres vivants ont une caractéristique commune indéniable : le souffle. Tous, à leur manière, respirent. Elle explore à travers une démarche multidisciplinaire le mouvement,  les instants de grâce en suspens  et la matière des différentes formes de vie. 


Pour FRONTIÈRES, elle propose une réflexion qui invite à dépasser l’idée de la peau comme une surface qui délimite, la considérant plutôt comme une enveloppe poreuse, surface de contact, promesse de  rencontre, abolissant ainsi la notion de frontière entre notre corps et ce qui nous entoure. Juliette reprend les mots d’Emanuele Coccia pour nous guider dans ses observations : "Le monde est une seule et même substance, qui ne cesse de se métamorphoser”.

Oeuvres présentées 

IMG_5018.HEIC
IMG_5021.HEIC
IMG_5020.HEIC
IMG_5019.HEIC
BI6A3506 + net-1.jpg
IMG_177E671DD774-1.jpeg
IMG_333FA5BF1770-1.jpeg
  • RSS - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle